posté le 13/06/08

Le déshonneur des Casques bleus...

 

Petit documentaire assez cours qui semble donner une explication assez écoeurante somme toute sur le  POURQUOI les Casques bleus s'en prennent à des gosses... Je n'ai pas trouver le moyen de blogger la vidéo, je vous donne donc le lien sous le Synopsis

 

Lyz 

 

Synopsis :

 

Ils portent les casques bleus de l'espoir.

Ils arrivent dans des pays où des conflits meurtriers ont déchiré les populations.

Ils sont de toutes les nationalités,

représentants armés de leurs pays qui siègent aux Nations Unies.

Leur rôle consiste à séparer les belligérants et à protéger les populations civiles.

Du moins,

c'est le mandat qui leur a été confié.

 

Mais depuis quelque temps,

de nombreux observateurs s'interrogent :

et si les Casques bleus faisaient partie du problème,

plutôt que de la solution?

Brutalité,

abus,

viols de mineurs,

les accusations s'accumulent en provenance du Kosovo,

de la République démocratique du Congo,

du Libéria,

de la Sierra Leone,

d'Haïti.

 

Comment les victimes peuvent-elles penser obtenir justice face à cette force militaire internationale censée les protéger?

Des victimes et des témoins parlent

Et ce qu'ils nous disent écorche sans pitié la réputation que s'étaient taillés jusqu'à présent les Casques bleus de la paix.

Tourné essentiellement en République démocratique du Congo,

ce documentaire propose de faire le point sur une situation devenue intolérable.

 

Ne sommes-nous pas tous responsables de nos soldats?

 

 

La vidéo

ici

 

 

 


 
 
posté le 13/06/08

Sous le masque de Rio de Janeiro se trouvent les favelas...

 

Du Trafic de drogues au Trafic d'organes, des Violences policières à celles des gangs, de la pauvreté à l'insalubrité, le quotidien des enfants brésiliens deumeurant au sein des favelas de Rio de Janeiro n'a rien de Carnavalesque puisque 4 à 5 d'entre eux y meurent par jour, que ce soit de violence ou de maladie.

 

La musique de la 1ère vidéos est un rap un peu violent, donc pour ceux qui ne sont pas adeptes, retirez le son ;)

 

Lyz 

 

 

 

 

 
 
 

 

 


Commentaires

 

1. mamanpassion  le 13-06-2008 à 09:01:44  (site)

J'éspère que tu vas bien, nous ça va.
Laura récupère de son opération.
Je te souhaite une bonne journée.
bisous
http://mamanpassion.vefblog.net/
ps : Cadeau sur mon blog

2. aurore  le 13-06-2008 à 11:28:06  (site)

whoua..j'ai plein de trucs à rattraper, ce WE peut être si je ne suis pas avec fiston..! ces favellas, impressionnantes, je m'y suis "promenée" quand j'étais la bas.. gros bisous bonne journée

3. flashcbil  le 13-06-2008 à 21:29:20

Hello!
Je ne connaissais pas vraiment mais leur situation est vraiment terrifiante. A+ Cbil
PS: Merci pour l'article lié

4. humanite  le 14-06-2008 à 08:29:26  (site)

De rien!!!

bisou
lyz

 
 
 
posté le 13/06/08

A qui profite la Cocaïne? A qui profite nos erreurs... notre naïveté... notre fragilité...

 

Un documentaire de 2006 d'une heure sur le Trafic de Cocaïne...

 

Il est assez clair et parlant pour que je n'ai pas grand chose à rajouter pour le moment sur le trafic en lui même.

En revanche pour ce qui est de la consommation, même si je n'ai pas le pouvoir d'empêcher qui que ce soit de faire ou prendre quoi que ce soit, je peux vous transmettre mon avis sur le sujet par rapport à ma propre expérience.

 

                    

 

Qui de celui qui va se laisser tenter ou de celui qui va refuser à l'air le plus intelligent?

 

NON,

fumer, sniffer, gober, inhaler, se piquer ne rend ni plus intelligent, ni plus cool...

NON,

cela ne te rendra pas plus fort non plus même si ce que tu prends t'en donne la sensation...

NON,

             cela n'effacera pas tes problèmes...

           NON,

ta vie ne sera pas rose bonbon grace à ça... 

NON,

t'auras pas plus d'amis...

NON,

t'auras pas plus de relations non plus... 

 

Par contre

 

 

 

OUI,

tu ne seras qu'un pauvre tox pour qui peu on de l'estime... 

OUI,

t'auras l'air d'un faible qui suis la meute sansfléchir...

OUI,

tes problèmes seront toujours là et t'en auras même de nouveaux..

OUI,

tu augmentes tes chances d'être stérile ou impuissant... 

OUI,

t'auras une vie de merde à passer ton temps à courrir après ta came et l'argent...

OUI,

tu auras des amis qui seront prêt à partager leur came...

et que tu verras probablement mourir un jour d'overdose...

OUI,

tu auras des relations

qui seront prêt à te tuer pour de l'argent ou de la dope...

OUI,

les dégats physique des drogues peuvent être fatales à long termes... 

 

OUI,

si tu n'as jamais commencé ou si tu as arrêté,
tu es intelligent,

alors continu s'il te plait!

 

Lyz 

 

 

Les Dépendances

 

 
Dépendance physique
Dépendance psychique
Alcool (si abus)
***
***
Tabac
***
***
Cannabis
*
**
Cocaïne
*
***
Héroïne
***
***
Produits dopants
* à ***
selon produit
* à ***
selon produit
Ecstasy
???
**
Hallucinogènes
???
???

Légende :   * faible,    ** moyen,    *** fort,    ??? peu étudié

 

  

Les Dangers

 

 
Somatique
Psychique
Social
Maternel
Alcool (si abus)
***
***
***
***
Tabac
***
 
*
**
Cannabis
***
**
**
**
Cocaïne
***
***
***
***
Héroïne
***
***
***
**
Produits dopants
***
***
***
???
Ecstasy
***
***
***
???
Hallucinogènes
???
***
**
***

Légende :   * faible,    ** moyen,    *** fort,    ??? peu étudié

 

 

 Le risque somatique :

 

C'est la capacité pour la drogue à induire des maladies et à léser certains organes comme:

        le foie,

        le système nerveux pour l'alcool,

        destruction des neurones pour l'ecstasy,

        cancer pour le tabac ou le cannabis,

 

 
Poumons
Foie
Coeur
Cerveau
Digestif
Alcool
 
***
***
***
***
Tabac
***
 
***
 
***
Cannabis
***
 
 
**
 
Cocaïne
***
 
***
**
 
Héroïne
 
 
*
 *
***
(dents)
Ecstasy
 
 
 
***
 
Hallucinogènes
 
 
 
???
 

Légende :   * faible,    ** moyen,    *** fort,    ??? peu étudié

 

 

Le risque psychique :
 

 

Ce sont les troubles psychiques temporaires ou durables, plus ou moins graves :

Les risques temporaires apparaissent au moment de la consommation ou peu après. Ils incluent :

        modification de l'humeur,

        anxiété,

        dépression,

        crises d'angoisse et de panique,

        perte de contrôle de soi,

        troubles du comportement,

        délire,

        épisodes psychotiques,

        troubles de la personnalité,

        paranoïa.

 

Les effets les plus marqués sont produits par les hallucinogènes (LSD, champignons, etc. ). L'alcool, le cannabis, les opiacés et les amphétamines en ont également à un degré dépendant de la quantité consommée et du mode de consommation.

Les troubles, s'ils sont répétés, deviennent durables et peuvent conduire à des affections psychiatriques graves :

        dépression,

        psychose,

        paranoïa

        schizophrénie chroniques.

 

Le risque maternel et fœtal
 

 

Consommées par une femme enceinte, les drogues, pour la plupart, traversent le placenta et atteignent le fœtus. Elles ont alors un effet délétère aussi bien sur le déroulement de la grossesse que sur l’enfant à naître. Elles entraînent :

        fausse couche,

        mort in utero,

        accouchement prématuré,

        malformations du foetus,

        mort subite du nourrisson,

        retard de croissance,   

        anomalies mentales.

 

Les conséquences peuvent être immédiates ou n’apparaître et être détectées que plusieurs mois ou même plusieurs années plus tard notamment en ce qui concerne la croissance de l’enfant ou les anomalies mentales.

 

Il faut remarquer qu’une dose absorbée considérée comme faible pour la mère peut s’avérer très forte pour un fœtus dont la masse corporelle est infiniment moindre.

 

A noter :

  • Le risque maternel très fort induit sur le foetus par la consommation d'alcool par une femme enceinte, même sans abus, c'est le « Syndrome d'Alcoolisation Fœtale » ou SAF qui laisse des séquelles physiques et mentales irréversibles.
     
  • L'effet tératogène (risques de malformation de l'embryon) de la cocaïne et du crack en particulier, mais aussi d'autres drogues comme les amphétamines et particulièrement les méthamphétamines.
     
  • La dépendance du foetus et du nouveau-né lorsque la mère a consommé des drogues générant une dépendance physique pendant sa grossesse.
    Particulièrement en cas de consommation d'héroïne, cette dépendance nécessite un sevrage médical strictement contrôlé sous peine d'entraîner des souffrances insupportables pour le foetus ou le nouveau-né et des risques parfois graves.

 

Le risque social :
 

 

Toute consommation de drogue induit un risque social. Il peut être ponctuel ou durable selon la quantité consommée et le niveau de dépendance. Il inclut :

        échec scolaire professionnel et familial,

        isolement,

        marginalisation,

        exclusion sociale,

        violences,

        accidents

 

 

Risque ponctuel :

 

 

Ce risque peut apparaître dès la première consommation. Il est souvent lié aux effets immédiats de la drogue comme

        l'ivresse alcoolique ou cannabique,

        ou la perturbation des perceptions visuelles ou auditives,

        ou le sentiment d'invulnérabilité induit par les stimulants.

 

Risque durable :
 

 

Lié à la répétition des consommations et particulièrement à la dépendance, il inclut :

  • Les échecs scolaires et professionnels causés par la démotivation ou l'incapacité à accomplir certaines tâches.
     
  • Les échecs de la vie conjugale et familiale causés par la difficulté, pour les proches, de supporter le comportement et les réactions du consommateur, que ce soit des comportements de passivité excessive ou au contraire, de violence.
     
  • La délinquance pour se procurer l'argent nécessaire à l'achat de drogue (vol avec ou sans violence, chantage, etc.), que cette délinquance s'exprime à l'extérieur ou au sein de la famille. Cette délinquance pouvant conduire à la prison et à de lourdes peines d'amende.
     
  • La marginalisation allant de la mise à l'écart au sein de la famille ou de son cercle d'amis, jusqu'à la perte de son emploi et/ou de son logement et la mise à la rue.

 

En conclusion
 

 

Tous ces produits, s'ils procurent à court terme un plaisir ou un soulagement, sont dangereux à court, moyen et long terme pour la santé physique et psychique et généralement perturbateurs de la vie sociale.

 

Pour quelques instants de plaisir,

ils peuvent conduire à la dépendance

et

à des années d'enfer.

 

 

 

 
 

 

 

 


Commentaires

 

1. sylvanamegalo  le 13-06-2008 à 10:21:28

Salut, Lyz

Je ne peux qu'être d'accord avec tes conclusions pourtant très noires. D'après mon expérience aussi, et je suis une grande scientifique dans ce domaine, comme tu le sais, quand j'étudie un produit, j'expérimente à fond. Enfin, c'est du passé, mais ce passé ne m'a pas laissé indemne, comme tu l'a appris sur mon blog, et tous les échecs de ma vie sont liés de près ou de loin à la dépendance et la toxicomanie
C'est pas le chemin le plus facile et e plus agréable de se détacher de l'addiction, mais c'est le plus raisonnable, le mieux serait de ne jamais avoir gouté à rien, même pas au tabac et parfois je regrette d'avoir rencontré toutes ces substances nocives sur mon chemin
Donc tu as 1000 fois raison dans ton analyse, mais est-ce que la connaissance empêche de faire des conneries, si c'était le cas il n'y aurait plus de problèmes d'alcool et de drogues, plus de guerres etc...On n'est que des humains
bious et bonne journée
Sylvana
sylvanamegalo.vefblog.net

2. humanite  le 13-06-2008 à 11:17:06  (site)

Bah justement la connaissance ne l'empêche pas tu en as donner l'explication, les gens ont besoin de se prendre la baffe dans la gueule pour comprendre le fond du problème... une fois qu'il son bien dedans, qu'ils sont dans la merde jusqu'au cou, ils comprennent... qu'ils ont été cons et qu'ils sont dans la merde!!!

Le problème est que pour bien faire il faudrait que l'on est une confiance aveugle en la personne qui avertie d'un danger pour que peut être on songe à y croire et à écouter... mais là encore, cela suffirait il?

bisou
lyz

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article